• Mon nez dans les coucougnettes de  Phylmots

    J’adore fourrer  mon nez dans les coucougnettes….de préfèrence  dans celles  qui ne m’appartiennent pas…
    Car en matière de coucougnettes consommer le bien d’autrui est une  jouissance supplémentaire….

    Ah !!!!!!!!!!La coucougnette , ce goût d’amande , ce jus si parfumé ,  cette enveloppe légèrement granuleuse, son cœur si  ferme , son enveloppe si malléable ,  cette forme ovoïde si reconnaissable….
    Ah !!!! La coucougnette , sa mise en bouche en est si goûteuse….Mmmmmm……..Quel orgasme…
    Sucer , lécher et enfin croquer  pour que le palais s’enrobe de cette liqueur ancestrale…Oui vous avez bien lu , j’ai écrit croquer …..
    Pas de frayeurs , charmants messieurs ,  rien de sexuel   il ne s’agit pas de vos précieux  attributs , mais de la fameuse coucougnette de Pézenas….Et  l’orgasme qui en découle est  seulement gustatif …….

    Et là !!!!!!!!!!!!!!!!! Je  ne partage pas !!!!!!.Je Garde tout….


    2 commentaires
  • MM

    En vacances bien méritées..........


    votre commentaire
  • Ces derniers jours , je me suis re-amusée à lire et décrypter certain (s ) blogg (s ).
    Et c'est amusant  de repérer certaines similitudes dans les récits, ou des phrases codées, que seuls les  initiés peuvent comprendre.
    Ou  des liens visibles entre certains bloggeurs.
    Ou encore au gré des échanges , remarquer  des  ruptures dans les textes , correspondant probablement à de vraies ruptures entre eux.
    Certaines ou certains se reconnaîtront dans mes propos. Sans que j'ai besoin de les nommer.mm
    Tout ça est bien distrayant, mais par contre je l'ai déjà  écrit et je réitère , je trouve indécent d'utiliser toute cette connaissance de l'autre  pour mieux  se l'approprier.
    Car l'indécence  n'est pas dans le déballage  des émotions , des sentiments ou des actes   qui en ponctue les textes .Bien au contraire c'est  ce qui en fait toute sa richesse, si la sincérité est de mise
     
    Mais L'indécence est bien dans la l'utilisation des confidences de l'auteur dans un but de méchanceté gratuite.....Je ne parle pas de moquerie mais bien de méchanceté.. .
    Certains  bloggeurs  ,trop vrais,  trop transparents  dans leurs propos,  se sont trouvés désespérés par cette méchanceté  et n'avaient plus d'autres choix que d'arrêter brutalement leurs écrits  de peur que l'on utilise toute cette vérité pour leur faire encore plus de mal.
    Alors .........Bien sur, chacun fait ce qu'il veut et heureusement...
    Ma dernière réflexion sera que bloggland n'est pas franchement différent de la vraie vie.. Cette fameuse lutte pour la première place, sauf que là , les  enfoirés sont anonymes...............


    8 commentaires
  • Le son du cor..........
    J'ai toujours détesté cet instrument...Oui , la  musique qu'il produit m'a toujours fait penser à des vents ..de corps...
    Des prouts...Hi !!!!! Ou des rots.....Hi !!!!!!!! Bonjour la délicatesse de ce matin...pp
    Quant à  sa forme et sa  maniabilité celui qui me persuadera que sa ligne est esthétique...Il n'est pas encore né....
    Né ???? Ou nez ???? Nez...J'ai du nez....Donc.....
    Je devrais apprécier au moins le cor de chasse , car j'ai un odorat que de  nombreux chiens m'envieraient....Avec le truffe et la langue qui vont de pair....
    Je suis sensible aux odeurs  et au léchage,  sur le corps des autres...J'aime humer  et goûter de  ma langue si la peau me plait....
    Sur qu'avec moi , un corps mal lavé est un corps mal léché... Pieds puants  ou  sexe trop odorant dus à un manque d'hygiène  très peu pour moi ...Le monsieur...Ou la dame peuvent aller se rhabiller.........
    Non je ne fais pas ma chochotte, à choisir entre le pot d'échappement d'une  voiture ou celle d'un tas de fumier je préfère....Je vous laisse deviner...
    Mais quand l'odeur d'un  corps vous sied, quel bonheur de fourrer son nez dans les affaires des autres.......Encore et encore ....On ne s'en lasse pas...
    Bon suffit comme post con du jour Tschou.....Je retourne à ma niche....


    3 commentaires
  • C'est un temps à ne pas mettre le nez dehors....Sauf si on a envie d'y laisser des plumes....Mouillées.. Ou bien si on est un joli poisson d'eau douce....

    Car ce vendredi en région Parisienne ....nn

    Il pleut comme vache qui pisse !
    Il s'agit ici sans nul doute de la plus imagée des "vacheries" de la langue française. Décidément, la vache a le dos large...Et le premier rapporteur n'avait pas fait dans la dentelle ....De Calais

    Faut dire à sa décharge qu'il suffit d'avoir assisté à ce spectacle ne serait-ce qu'une seule fois dans sa vie pour comprendre exactement le sens de cette phrase ...

    Quand il pleut comme vache qui pisse, ça veut dire qu'il pleut beaucoup, vraiment beaucoup. Il pleut à pas mettre un pied dehors, ni un chat, bref, il pleut des cordes.
    Au Québec, l'expression classique pour ce type de temps est beaucoup plus élégante, et plus rigolote : "Il pleut à boire debout".

    Bon allez , vivement que je retourne sous ma couette en plumes d'oie...Avec mon petit poulet chéri..

    Non, non je ne suis pas le dindon de la farce , je suis une aventurière et j'aime vivre dangereusement....

    20 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique